Les vulnérabilités du VPN vous préoccupent ? Découvrez comment profiter de notre solution de migration VPN qui inclut 60 jours de service gratuit.

Parler à un expert

Qu’est-ce qu’un ransomware?

Le ransomware est une forme de malware (logiciel malveillant) qui chiffre les données (parfois aussi en les dérobant) et les restitue contre une rançon, généralement exigée en crypto-monnaies telles que le bitcoin. Les attaques par ransomware chiffrent le plus souvent les fichiers et empêchent les victimes d’accéder à leurs données, à moins que celles-ci ne paient une rançon avant une date limite, après laquelle elles risquent de perdre définitivement l’accès aux données. Le paiement exigé pour une clé de déchiffrement peut varier de plusieurs centaines à plusieurs millions de dollars.

Télécharger le rapport 2023 sur l’état des ransomwares

L’histoire des ransomwares et l’augmentation des attaques

Bien que les cybercriminels lancent des attaques de ransomware depuis plus de 30 ans, on observe une augmentation significative de ces attaques ces dernières années. Selon le FBI, les attaques de ransomwares ont commencé à se multiplier en 2012 et ne montrent aucun signe de ralentissement.

Dans le passé, un professionnel qualifié pouvait facilement neutraliser les attaques par ransomware qui verrouillaient les fichiers ou l’ordinateur d’un utilisateur. Mais ces dernières années, ces attaques ont gagné en sophistication et, dans de nombreux cas, n’ont laissé aux victimes d’autre choix que de payer la rançon ou de perdre définitivement leurs données. 

Un changement récent et notable apparu dans de nombreuses variantes de la famille des ransomwares consiste en l’ajout d’une fonction d’exfiltration des données. Cette nouvelle fonctionnalité permet aux cybercriminels d’exfiltrer les données sensibles des entreprises victimes avant de les chiffrer. Ces données exfiltrées constituent une sorte de police d’assurance pour les hackers. Ainsi, même si les victimes disposent de bonnes sauvegardes, elles payeront la rançon pour éviter que leurs données ne soient divulguées.

En raison des limites de capacité des technologies de sécurité traditionnelles, telles que les pare-feu de nouvelle génération, la plupart des entreprises ne sont pas en mesure d’inspecter l’ensemble du trafic chiffré circulant vers et depuis les terminaux. Les hackers le savent, c’est pourquoi ils utilisent de plus en plus le chiffrement pour dissimuler leurs codes malveillants dans les liens et les pièces jointes.

La meilleure façon d’éviter d’être exposé à un ransomware — ou à tout autre type de programme malveillant — consiste à utiliser son ordinateur de manière prudente et consciencieuse. Les diffuseurs de logiciels malveillants sont de plus en plus avisés, et vous devez faire preuve de prudence à l’égard de ce que vous téléchargez et de ce sur quoi vous cliquez.

US Federal Bureau of Investigation (FBI)

Comment fonctionne le ransomware

Une infection par ransomware se propage le plus souvent par le biais d’e-mails et de publicités de phishing contenant des liens infectés ou par un site Web piégé contenant un malware. Ces escroqueries semblent souvent provenir d’une entreprise légitime ou d’une personne connue de la victime (dans le cadre d’attaques ciblées), et incitent l’utilisateur à cliquer sur un lien malveillant ou à ouvrir une pièce jointe malveillante qui déploie le payload du ransomware sur la machine.

Les attaques par ransomware contre des particuliers se caractérisent le plus souvent par le verrouillage et la prise en otage de documents, de photos et d’informations financières. Si les particuliers peuvent constituer une cible plus facile, les sociétés, en particulier les grandes entreprises, sont beaucoup plus attrayantes. Si les hackers parviennent à faire en sorte qu’un seul employé télécharge le malware, celui-ci peut ensuite se propager de l’ordinateur ou du dispositif mobile de la victime au réseau, où les enjeux sont beaucoup plus importants. Non seulement une attaque peut perturber l’activité de l’entreprise, mais la menace de perte ou de divulgation des données peut être catastrophique et coûteuse en termes financiers et de réputation de la société.

Les ransomwares peuvent être dévastateurs pour un individu ou une entreprise. Toute personne possédant des données importantes stockées sur son ordinateur ou son réseau est en danger, y compris les organismes gouvernementaux ou chargés de l’application de la loi et les systèmes de soins de santé ou autres entités d’infrastructure critique.

US Cybersecurity & Infrastructure Security Agency (CISA)

Types/exemples d’attaques par ransomware

Parmi la myriade de types de ransomware et de groupes de ransomware, voici quelques-uns des plus courants et des plus connus :

  • Cryptolocker : en 2014, le malware CryptoLocker a été en grande partie neutralisé grâce à une collaboration internationale entre des sociétés de sécurité et les forces de l’ordre. Toutefois, son succès a donné naissance à une multitude d’imitations de Cryptolocker.
  • GandCrab : selon le rapport Ransomware in Global Context de VirusTotal, cette famille est la plus présente dans les attaques par ransomware depuis 2020, avec 78,5 % des échantillons prélevés pour le rapport provenant de ce type de ransomware.
  • REvil/Sodinokibi : ce groupe est connu pour avoir dérobé de grandes quantités d’informations dans les secteurs juridique et du divertissement, mais aussi dans le secteur public. Il a fait les gros titres pour la première fois en mai 2020, mais a mené des attaques successives tous les mois de mars à octobre 2021, avec notamment l’attaque de Kaseya VSA.
  • WannaCry : ransomware cryptoworm qui cible le système d’exploitation Microsoft Windows, il a touché plus de 300 000 systèmes (et ce n’est pas fini) dans le monde depuis son introduction en 2017.
  • Ryuk : cette souche de ransomware a été liée à un certain nombre de groupes qui ont eu un impact sur des secteurs tels que la santé, le secteur public et l’enseignement, en particulier les systèmes scolaires américains.
  • Evil Corp : ce groupe est responsable de Dridex, un type de malware déployé via des e-mails de phishing connu pour le vol d’identifiants bancaires. Il a depuis été associé à d’autres types de ransomware tels que WastedLocker, BitPaymer et DoppelPaymer.

Ce ne sont là que quelques-uns des exemples les plus remarquables de ransomware ; de nouvelles variantes de ransomware naissent chaque jour, chacune étant conçue pour attaquer une variété de vecteurs. Alors, dans quelle mesure êtes-vous protégé contre les attaques de ransomware ? Pour le savoir, exécutez une analyse gratuite de l’exposition aux menaces sur Internet.

Le ransomware relève moins de la sophistication technologique que de l’exploitation de l’élément humain. Il s’agit simplement de la version numérique d’une tactique criminelle vieille de plusieurs siècles.

Institute for Critical Infrastructure Technology

Ransomware en tant que service (RaaS)

Le ransomware en tant que service est un sous-produit issu de la popularité et du succès du ransomware. Comme de nombreuses offres SaaS légales, les outils RaaS sont généralement basés sur un abonnement. Ils sont souvent peu coûteux et facilement disponibles sur le dark web, offrant une plateforme permettant à quiconque, même sans compétences en programmation, de lancer une attaque. Si une attaque RaaS réussit, l’argent de la rançon est divisé entre le fournisseur de services, le codeur et l’abonné.

Bonnes pratiques de prévention contre les ransomwares

Alors que certaines organisations investissent dans une assurance de cybersécurité pour couvrir les coûts relatifs à une cyberattaque ou une violation de données, la prévention reste la meilleure ligne de conduite face aux ransomwares. Pour protéger votre entreprise contre les ransomwares, la CISA (Cybersecurity & Infrastructure Security Agency) et le FBI recommandent ce qui suit :

  • Sauvegardez le contenu de vos ordinateurs afin de pouvoir restaurer votre système dans son état antérieur à partir de vos sauvegardes.
  • Conservez vos sauvegardes séparément, par exemple sur un disque dur externe ou dans le cloud, de sorte qu’elles ne soient pas accessibles depuis un réseau.
  • Mettez vos ordinateurs à jour et appliquez les correctifs afin d’éliminer les vulnérabilités des applications et des systèmes d’exploitation.
  • Formez les employés par le biais de sessions de sensibilisation à la cybersécurité continues et obligatoires afin de vous assurer qu’ils sont au courant des menaces actuelles et des bonnes pratiques en matière de sécurité. Veillez à ce qu’ils fassent preuve de prudence à l’égard des e-mails, même ceux provenant d’expéditeurs qu’ils connaissent, en vérifiant la légitimité de l’expéditeur avant d’ouvrir une pièce jointe ou de cliquer sur un lien.
  • Créez un plan de continuité pour remédier à une éventuelle attaque de ransomware dont votre entreprise serait victime.
  • Utilisez un anti-malware et/ou un logiciel antivirus pour aider les utilisateurs à arrêter les menaces avant qu’elles ne puissent faire des ravages.
  • Déployez des mesures d’authentification fortes utilisant le Zero Trust pour empêcher les hackers de compromettre votre réseau, vos applications et vos données.

Meilleures défenses technologiques

La technologie moderne de défense contre les ransomwares est non seulement très efficace, mais elle est également facile à déployer. Une protection appropriée contre les ransomwares commence par l’adoption d’une posture de sécurité construite nativement dans le cloud pour protéger les utilisateurs, les applications et les données sensibles contre ces attaques, quel que soit l’endroit où les utilisateurs se connectent ou les appareils qu’ils utilisent.

Pour répondre aux menaces de ransomware les plus courantes, une stratégie de prévention doit intégrer les principes et outils suivants afin d’empêcher que ces attaques divulguent vos données, perturbent votre activité ou coûtent du temps et de l’argent à votre entreprise :

  • Utiliser un sandbox de quarantaine piloté par l’IA pour retenir et inspecter tout contenu suspect avant de l’autoriser à parvenir au destinataire
  • Inspecter tout le trafic chiffré par SSL/TLS pour vous assurer qu’il ne contient aucune menace cachée
  • Mettre en place une protection permanente pour les utilisateurs sur le réseau et en dehors de celui-ci

Aucune société, grande ou petite, n’est à l’abri d’un ransomware sans une défense de sécurité dédiée. Ne devenez pas la prochaine victime d’un ransomware ou la prochaine entreprise à faire la une des journaux à la suite d’une attaque.

Renforcez dès aujourd'hui votre stratégie de protection contre les ransomwares

Comme le montrent les recherches et les gros titres des journaux à travers le monde, les ransomwares ne sont pas près de disparaître. Zscaler a déjà aidé des milliers de clients à empêcher que les ransomware et d’innombrables autres cyberattaques n’atteignent leurs réseaux grâce à une évolutivité inégalée et à une expérience utilisateur exceptionnelle.

Voici quelques ressources supplémentaires à prendre en compte pour affiner votre stratégie de sécurité globale :

Prêt à protéger votre entreprise contre les ransomwares avancés ? En savoir plus sur la protection de Zscaler contre les ransomwares.

Ressources suggérées

FAQs

Comment fonctionnent les attaques par ransomware ?

Une attaque typique de ransomware se déroule en quatre phases. Livraison : un e-mail de phishing est envoyé pour inciter un utilisateur à l’ouvrir, lançant ainsi l’attaque. Exploitation : l’attaque se propage une fois que le malware a été chargé avec succès. Rappel : le payload du malware tente de communiquer avec ses serveurs de commande et de contrôle (C2) où sont envoyées les données dérobées. Exécution : le malware dérobe des données et installe le ransomware, chiffrant et verrouillant le système ou les données afin que le particulier ou la société ne puisse pas y accéder.

Devriez-vous payer la rançon ?

Il existe hélas aucune réponse correcte et absolue. Paul Proctor, analyste chez Gartner, affirme effectivement que cela dépend de vous : « Il s’agit de savoir à partir de quand les résultats commerciaux sont impactés par la disparition des données dérobées. L’entreprise doit évaluer si la perte commerciale vaut la peine de courir le risque d’effectuer un paiement ».

Quels sont les conséquences des ransomwares sur les entreprises ?

Il suffit de consulter les actualités de temps à autre pour comprendre l’impact des ransomwares sur les entreprises de tous les secteurs. Mais, au cas où vous l’ignoriez encore, voici quelques exemples de la façon dont les ransomwares peuvent nuire à vos résultats : vous pouvez (et vous allez) perdre de l’argent et/ou des données, la réputation de votre entreprise en pâtira et vous risquez même d’être confronté à des répercussions juridiques.