Culture

Faire la différence en Afrique avec Agapé

Emma Luba avec des orphelins en Afrique

Vivre un deuil ou un changement important a bien souvent le pouvoir de nous faire reconsidérer radicalement notre vie. C’est exactement ce qui est arrivé à Emma Luba, directrice marketing chez Zscaler, lorsqu’elle a perdu sa mère des suites d’un cancer en 2011 et qu’elle a dû rédiger sa nécrologie. C’est à ce moment-là qu’elle s’est rendu compte à quel point faire passer les autres en premier avait été un facteur important dans la vie de sa mère, et qu’elle souhaitait intégrer ce principe dans sa propre vie. Emma s’est mise à réfléchir à l’héritage qu’elle laisserait et à ce qu’elle pourrait faire pour changer le monde. Le don de soi ayant été un thème dominant dans sa famille, elle a commencé à réfléchir à la manière dont elle pourrait améliorer la vie des autres.

Avec sa famille et une carrière trépidante de cadre en marketing qui occupaient une grande partie de son temps, ce n’est qu’en 2019 qu’Emma a enfin senti qu’elle pouvait se lancer dans son propre projet caritatif. Griffonnée sur un bout de papier en 2017 et officiellement créée en 2019, Agapé a été fondé en tant qu’organisation non gouvernementale et à but non lucratif, conçu pour améliorer le quotidien des orphelins en Afrique.

En grec ancien, Agapé signifie «amour: l’amour paternel de Dieu pour les humains, ainsi que l’amour réciproque des humains pour Dieu». La simplicité de ce mot correspond parfaitement à la mission de l’organisation. Les principaux objectifs de l’organisation caritative sont de prodiguer chaleur, amour et compassion aux enfants qui ne bénéficient pas des mêmes opportunités que les autres. Emma et l’équipe voulaient principalement contribuer au bonheur de ces enfants en veillant d’abord à ce que leurs besoins fondamentaux soient satisfaits. Emma et son mari, qui a participé à la création de l’organisation, ont eu la chance de vivre dans un monde moderne, dans lequel les gens possèdent trop de choses qu’ils considèrent comme normales et dont ils se débarrassent facilement.

J’ai toujours voulu donner à mon tour d’une manière ou d’une autre », dit-elle. « Mais le fait d’être cadre en marketing et d’élever des enfants m’a laissé très peu de temps libre. » Emma et son mari ont commencé par coordonner la collecte de biens, et le bouche à oreille a amené d’autres personnes à s’impliquer dans le projet. Nombre de ses amis sur Facebook ont été impressionnés par le succès de son projet et, peu de temps après, l’appartement familial s’est rapidement rempli des biens collectés en vue de leur expédition en Afrique. En tant que professionnelle du marketing, elle a non seulement pu facilement sensibiliser les gens à l’œuvre caritative, mais également organiser la logistique et l’organisation des événements. Elle s’est rapidement passionnée pour la collecte, le stockage et l’envoi de dons en Afrique, où elle a pris contact avec diverses organisations à but non lucratif sur le terrain.

Son réseau lui a permis de concrétiser sa vision, lorsqu’un ami en relation avec une société de transport a proposé d’expédier les biens collectés en Côte d’Ivoire. C’est là que les premiers orphelinats et projets sociaux ont été évalués. En avril 2021, au plus fort de la pandémie en France, la date officielle de lancement des activités a été fixée. Bien que des autorisations officielles locales étaient nécessaires pour se rendre en Afrique en cette période de confinement, Emma a fait le voyage en Côte d’Ivoire pour coordonner les prochaines étapes. Elle s’est sentie privilégiée de bénéficier du soutien de tous les membres de l’équipe de direction de Zscaler qui ont été solidaires de son déplacement de quelques semaines en Afrique et a pu s’investir pleinement dans son rôle en organisant et en réalisant les premiers événements caritatifs, tout en travaillant en mode hybride.

Emma a ainsi pu mener ses activités professionnelles avec les partenaires de distribution de Zscaler pendant la journée et s’investir dans son projet caritatif en dehors des heures de travail. Ses collègues ont fait preuve d’une grande compréhension et d’une grande souplesse, notamment lorsqu’elle a dû faire face à des coupures de courant et une mauvaise connexion. « Travailler de n’importe où est réalisable », c’est ce qu’Emma a retenu de son expérience professionnelle, en plus du sentiment extraordinaire de pouvoir apporter son aide là où le besoin s’en fait le plus sentir.

«Ce fut une expérience fantastique et très inspirante, et j’ai commencé à prévoir les futurs projets d’Agapé pendant mon séjour en Afrique. Comme pour tout projet événementiel, il est important de faire preuve de souplesse pour s’adapter et se montrer créative, lorsque les choses ont commencé à prendre une autre tournure. » En décembre 2021, Emma est retournée en Côte d’Ivoire pour organiser d'autres événements au profit des orphelinats et des veuves, cette fois-ci équipée d’une capacité de connexion 5G pour son ordinateur portable, fournie par son fournisseur de services français local, afin d’éviter les coupures pendant ses réunions professionnelles.

Les premiers événements qu’Emma a organisés pour Agapé étaient destinés aux enfants orphelins ou aux enfants dont l’un des parents vit dans des conditions d’extrême pauvreté. Les organisations caritatives africaines locales lui ont apporté leur soutien et l’ont aidée à établir le contact avec les plus démunis. Deux projets différents ont été organisés lors de son premier voyage en Côte d’Ivoire. Le premier était axé sur les veuves qui vivaient avec presque rien, en marge de la société, sans eau ni électricité et avec à peine un toit sur la tête. Il a été décidé qu’un projet de banque alimentaire, en complément des dons collectés en France, était nécessaire pour les femmes vivant dans les conditions les plus pauvres et qui tentaient néanmoins de scolariser leurs enfants à la maison. Emma et son équipe ont livré des colis alimentaires de base à un groupe de veuves et ont eu l’opportunité de discuter avec chacune de ces mères, la plupart d’entre elles ayant connu le décès inattendu de leur principal soutien économique.

Toutes les personnes qu’elles ont rencontrées ont été invitées à un événement baptisé « Journée des Agneaux », dans un orphelinat local. L’événement a été organisé pour plus de 100 enfants, âgés de 0 à 16 ans. Les enfants ont passé une merveilleuse journée, participant à des concours de chant et de danse. Ce fut une expérience inoubliable non seulement pour les enfants, mais aussi pour l’équipe de l’organisation caritative. Des colis personnalisés pour chacun des orphelins avaient été préparés grâce à des dons de vêtements, de jouets, de livres et de matériel scolaire. De la nourriture de base, des produits sanitaires et des fournitures médicales ont également été offertes à l’orphelinat.

Le deuxième événement, en décembre 2021, s’est déroulé sur le thème de Noël. Emma et son équipe se sont rendues à plus de 300 km d’Abidjan, la capitale économique, pour passer la journée avec les orphelins d’une petite ville appelée Kotobi. L’une des missions d’Agapé consiste également à venir en aide aux « oubliés parmi les oubliés », ces orphelins et enfants dans le besoin qui vivent dans des orphelinats ou des familles d’accueil et ne reçoivent pratiquement aucune aide du gouvernement ou des ONG. Ils ont passé la journée avec 40 enfants à l’orphelinat où ensemble ils ont installé un arbre de Noël, dansé, célébré Noël et les enfants ont, bien sûr, reçu des mains du Père Noël des jouets et des vêtements. Ils ont également remis des colis de produits de première nécessité à la directrice de l’orphelinat. Ils espèrent pouvoir, lors de prochains voyages, se concentrer sur ceux qu’ils n’ont pas pu aider la dernière fois.

« Je ne vois pas pourquoi un enfant devrait avoir plus de chances ou d’opportunités qu’un autre », explique Emma. « À plus long terme, la mission d’Agapé est de donner à ces enfants les moyens d’aller à l’école et de financer leur éducation, non seulement au collège, mais aussi jusqu’à l’université. Qui sait, nous pourrions être en train d’aider le futur président de la Côte d’Ivoire, du Cameroun ou du Congo. »

C’est pourquoi Agapé a l’intention de parrainer au moins 15 enfants au cours de l’année scolaire 2022-23 grâce à un nouveau programme appelé « un cartable pour un agneau », grâce auquel non seulement les frais de scolarité des enfants seront subventionnés, mais également leurs uniformes scolaires et des kits scolaires complets pour l’année. « Je ressens un profond sentiment d’accomplissement en étant capable d’aider ces enfants en Afrique, mais j’éprouve toujours le sentiment que je pourrais faire plus. »

Ce fut sans aucun doute une période passionnante pour Emma, et ce n’est que le début puisqu’elle prépare actuellement le prochain événement, « Opération Paquinou » qui se déroulera pendant le week-end de Pâques.

Restez au courant des dernières astuces et informations concernant la transformation digitale.

En envoyant le formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.