Zscaler Cloud Platform

Une approche modernisée des fusions et acquisitions

Une poignée de main dans un cadre professionnel

Les fusions et acquisitions constituent un élément clé de nombreuses stratégies de croissance. Par conséquent, chaque opération de fusion et acquisition comporte des enjeux élevés, et il est essentiel de faire preuve de diligence raisonnable et de rigueur pour atténuer les risques et maximiser la valeur. La priorité absolue consiste à assurer une transition informatique sans heurts, afin que tous les utilisateurs des systèmes et des applications puissent travailler sans interruption et que la société fusionnée soit prête à générer de la valeur ajoutée. Les intégrations informatiques des fusions et acquisitions sont traditionnellement perçues comme difficiles, mais elles ne devraient pas l’être, car une approche technologique appropriée peut accélérer les activités en éliminant la complexité tout en préservant l’expérience utilisateur.

Le faible coût en cash et les aspirations à l’expansion des sociétés qui considèrent les acquisitions comme une voie rapide vers la croissance ont contribué à la prospérité du marché des fusions et acquisitions. À tel point que l’année 2021 a vu la conclusion de 62 000 transactions pour une valeur totale de 5 100 milliards de dollars. Les hauts niveaux d’activité devraient se poursuivre cette année encore ; dans une enquête de Deloitte sur les tendances en matière de fusions et acquisitions publiée en janvier, 92 % des cadres ont déclaré s’attendre à ce que le volume des transactions augmente ou reste inchangé au cours des 12 prochains mois.

Les défis liés aux fusions et acquisitions

Les discussions de Zscaler avec des sociétés qui procèdent à des fusions et acquisitions révèlent une série de défis, notamment le délai de rentabilisation, le risque et la conformité, et la génération de valeur ajoutée. Le conseil d’administration souhaite que l’entreprise réalise le plus rapidement possible son retour sur investissement sur les fusions et acquisitions. Cependant, cet objectif se révèle difficile à atteindre, car les activités essentielles, notamment la diligence raisonnable et la planification de l’intégration, exigent du temps.

Le service informatique doit regrouper les réseaux traditionnels complexes et l’infrastructure de sécurité tout en connectant les utilisateurs et en normalisant la surveillance et les contrôles informatiques. Les utilisateurs doivent être connectés, avec le bon profil et le bon accès, à tous les systèmes et applications nécessaires le plus rapidement possible afin d’assurer le fonctionnement quotidien de l’entreprise. Le temps étant compté, de nombreuses transactions se soldent par un échec.

En outre, le risque constitue un énorme défi dans le cadre des fusions et acquisitions, car l’acquéreur assume toutes les menaces et vulnérabilités, ainsi que le coût des mesures correctives. Si les menaces de sécurité ne sont pas identifiées et atténuées à un stade précoce, les violations ultérieures peuvent causer des préjudices financiers et de réputation catastrophiques et potentiellement annuler la valeur de la transaction. La valeur de la transaction s’est récemment érodée en raison des mauvaises postures de sécurité héritées et des risques associés qui menacent le calendrier et le coût de la réalisation des synergies projetées. De plus, les complexités liées aux applications sur site et hors site, à la mondialisation de la clientèle, aux chaînes d’approvisionnement mondiales et à la prestation de services à l’échelle mondiale peuvent rapidement empêcher toute croissance inorganique de tirer pleinement parti de ses opportunités.

De nombreuses transactions s’articulent autour des économies de synergie, qui constituent d’importants facteurs de réussite. Cependant, l’acquisition de cette valeur peut se révéler délicate. Selon un rapport de PwC, 83 % des décideurs qui réussissent réalisent leurs attentes en matière de synergies, contre seulement 47 % des décideurs qui échouent.

Approche traditionnelle contre approche moderne des fusions et acquisitions

Les sociétés qui fusionnent doivent adopter une approche d’intégration de l’informatique qui diminue les coûts, réduit les risques, augmente le temps de création de valeur et simplifie les opérations. L’approche traditionnelle nécessite une planification initiale, des investissements et des efforts conséquents pour obtenir des résultats médiocres en matière de gestion des risques et d’accès utilisateur efficace. Elle implique un investissement considérable de temps dans le profilage des risques, la connectivité et l’accès, avec un nombre limité de ces activités menées simultanément. Les services de sécurité modernes, basés sur le cloud, permettent au contraire à l’informatique de travailler rapidement dans le cadre des activités de fusion et acquisition pour améliorer l’expérience utilisateur et sécuriser l’accès aux applications.

Une approche moderne permet de faire un véritable bond en avant en termes de temps et de rendement, tout en maintenant ou améliorant la gestion des risques et en facilitant l’expérience des utilisateurs pendant l’intégration. Elle réduit le temps nécessaire au profilage des risques, à la connectivité et à l’accès, la majorité de ces activités pouvant être menées simultanément.

Zscaler accélère l’intégration des fusions et acquisitions…

L’intégration informatique n’est pas un projet valorisé en soi dans le cadre des fusions et acquisitions, elle n’est qu’un moyen d’arriver à ses fins. Plus vite les entreprises s’en affranchiront, plus elles tireront profit des capacités commerciales nouvellement intégrées. L’approche cloud native de Zscaler réduit le délai d’intégration et de séparation afin d’obtenir la valeur prévue en quelques semaines, au lieu des mois, voire des années, qui sont désormais la norme.

Un service de sécurité basé sur le cloud, tel que Zscaler Zero Trust Exchange, permet au service informatique de travailler rapidement dans le cadre des activités de fusion et d’acquisition afin d’améliorer l’expérience utilisateur et de sécuriser l’accès aux applications, en utilisant Internet comme l’épine dorsale de la connectivité pour toutes les ressources de l’entreprise. L’utilisateur bénéficie d’une expérience unique, car il n’y a pas de VPN ni de différenciation sur réseau/hors réseau. Il s’agit d’un modèle basé sur la demande, les fonctions de réseau et de sécurité s’appuyant sur des capacités de services cloud évolutives dont la planification et l’exécution ne nécessitent que de la planification et de la gestion. Cela change la donne pour les intégrations informatiques, en réduisant le temps de déploiement tout en minimisant les risques et en simplifiant les opérations. 

… accélérer le délai de réalisation de la valeur de la transaction

Les connexions sécurisées des utilisateurs vers n’importe quelle application, n’importe où et à n’importe quel moment, préservent l’expérience utilisateur tout en accélérant le délai de rentabilisation et en réduisant les risques. Une partie du guide modernisé des fusions et acquisitions consiste à n’intégrer que ce qui est nécessaire, à déployer une solution d’accès simplifiée et sécurisée, et à passer rapidement aux opportunités de création de valeur ajoutée prévues. Les utilisateurs peuvent ainsi continuer à collaborer, à gérer les opérations, à exécuter les stratégies commerciales et à innover. Le temps et le travail nécessaire pour connecter les utilisateurs sont plus facilement prévisibles en raison de l’accès simplifié et de la suppression des dépendances externes, tandis que les économies et les avantages de la synergie sont réalisés plus tôt.

La sécurité de l’information devant soutenir l’activité, l’informatique doit s’aligner sur l’équipe de direction chargée des fusions et acquisitions, et donc être associée aux discussions à un stade précoce. Le nouveau rôle du DSI en tant que facilitateur des entreprises digitales souligne la fonction stratégique de l’informatique qui peut également soutenir avec succès les fusions et acquisitions. Pour découvrir comment accélérer votre prochaine fusion et acquisition, consultez les solutions Zscaler pour les fusions et acquisitions et les cessions.

Restez au courant des dernières astuces et informations concernant la transformation digitale.