Zscaler book

Learn how Zscaler enables work-from-anywhere.

Download the eBook today

Zscaler book

Learn how Zscaler enables work-from-anywhere.

Download the eBook today

Select your role & we’ll curate content specifically for you
Blogs > Entreprise

La transformation numérique et le WAN: que nous réserve l'avenir?

Publié le:

Rédigé par:

Marc Davis

Catégorie:

Cloud

La transformation numérique et le WAN: que nous réserve l'avenir?

Elle existe depuis des années et a fait un admirable travail pour favoriser la communication d'entreprise. Mais, une technologie ancienne et de longue date a-t-elle encore sa place dans le paysage commercial moderne en constante évolution?

Je parle, bien sûr, de ce qui pourrait être décrit comme le dinosaure du monde de la technologie: le traditionnel réseau étendu (WAN). Depuis le premier WAN public implémenté en 1982, cette technologie reste, près de 40 ans plus tard, un outil de communication majeur.

Après toutes ces années, le WAN reste un moyen essentiel pour les organisations d'assurer la communication interne et externe entre différents sites géographiques. C'est bien la preuve que cette technologie comble un besoin réel. Cependant, la nature complexe et souvent coûteuse des solutions WAN existantes incite beaucoup de personnes à remettre en question la viabilité de cette technologie telle qu'on la connaît aujourd'hui. De plus en plus de leaders mondiaux de l'industrie technologique évaluent sérieusement la pertinence du WAN pour leurs opérations et recherchent des solutions plus efficaces. La bonne nouvelle est que ces solutions existent. 

Pourquoi le WAN?

Avant de parler de ces solutions, revenons sur la raison d'être du WAN. En termes simples, le WAN est un moyen de connecter les sites d'une entreprise à un réseau privé fiable afin de permettre aux personnes et aux systèmes d'accéder aux applications et aux données. Le WAN fournit une passerelle permettant aux bureaux distants et aux utilisateurs mobiles de se connecter en toute sécurité à Internet.

Bien que ces exigences inévitables mais fondamentales soient toujours d'actualité aujourd'hui, force est de constater que l'univers informatique a subi beaucoup de mutations. Il faut donc composer avec la nouvelle donne: le cloud, la mobilité, et tout et n'importe quoi fourni en tant que service. Cette nouvelle logique est principalement motivée et alimentée par la nécessité d'une connexion directe à Internet.

Examinons cela de plus près.

Historiquement, les entreprises ont gardé leurs soi-disant "joyaux de la couronne" – leurs applications les plus importantes et leurs données les plus critiques – enfermés dans un data center privé. Cependant, on observe une nette tendance à la hausse lorsque les organisations remplacent ces applications privées par une solution SaaS. Lorsque cela n'est pas possible, beaucoup migrent ou même réécrivent complètement leurs applications sur des environnements d'infrastructure publique en tant que service (IaaS) et de plateforme en tant que service (PaaS). Tout cela a été rendu possible par la croissance remarquable et la maturité accélérée du cloud.

Prenons l'exemple de Siemens. Ce véritable poids lourd de l'économie mondiale comptant plus de 350 000 employés dans 192 pays a reconnu la nécessité d'amorcer une transformation numérique qui leur permettra de continuer à innover et à grandir. Son activité de production d'électricité a commencé à passer d'un modèle structuré et centralisé à un modèle décentralisé et agile. Ils ont également décidé de ne plus assurer la maintenance à intervalles fixes, mais de plutôt le faire en temps réel et en ligne.

Il s'agissait de grands changements à faire pour un géant de 170 ans. Et les dirigeants de Siemens ont réalisé que l'informatique était le catalyseur d'un changement aussi radical. En 2015, Siemens a lancé une entreprise colossale pour transformer ses activités en partant du principe qu'Internet deviendrait le réseau de l'entreprise.

Au départ, cela a pu être considéré comme un risque énorme, en particulier lorsqu'il était encadré par la manière possessive et dominante dont l'informatique était gérée depuis des années dans la plupart des organisations mondiales. Mais après avoir logiquement évalué les faits, Siemens s'est rendu compte qu'il y avait peu d'inconvénients. Une qualité meilleure, une plus grande agilité et des performances plus rapides engendreraient une plus grande productivité, une compétitivité accrue, des opérations plus efficaces et des coûts réduits.

Quatre ans après avoir entamé cette transformation, Siemens a déjà migré plus de 3 000 applications de son environnement vers le cloud et travaille diligemment à la migration des plus ou moins 7 000 applications restantes. Siemens n'est pas le seul à connaître une telle réussite. Plusieurs autres grandes organisations telles que GE et AutoNation ont eu le courage de prendre la même décision audacieuse.

Le rôle du SD-WAN

SD-WAN est au cœur de la stratégie de nombreuses organisations avant-gardistes désirant réussir leur transformation numérique. Il s'avère être un outil approprié en cette période de transition entre l'informatique d'hier et celle d'aujourd'hui. La technologie SD-WAN agit comme un panneau de signalisation fiable et flexible. Il s'agit en quelque sorte d'un système de navigation par satellite acheminant le trafic depuis les bureaux distants vers le nombre de plus en plus réduit d'applications hébergées sur des infrastructures privées ou vers le nombre sans cesse croissant d'outils et de services disponibles via Internet. Il offre à tous les utilisateurs finaux une expérience satisfaisante, tout en réduisant la complexité des architectures réseau.

Le SD-WAN est actuellement la technologie phare de la transformation numérique. Il permet aux entreprises de reprendre le contrôle de leur architecture réseau et les aide à adopter les états actuels (qu'on désigne souvent à tort comme étant hérités) et futurs de livraison des applications. Mais, le SD-WAN résout-il tous les problèmes? Est-ce le terminus du voyage épique et plein de surprises vers la transformation numérique?

Le dilemme du mobile

Nous n'avons pas encore abordé un besoin clé que même le SD-WAN ne permet pas de combler aujourd'hui: la mobilité. Le nombre croissant d'innovations apportées à l'environnement de travail moderne, ainsi que les progrès de la téléphonie mobile emmènent les employés à rechercher un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Le lieu de service ne se limite donc plus aux quatre baies vitrées de leurs bureaux de banlieue. Le bureau se déplace maintenant à la maison, dans la voiture, au café du coin ou même dans le métro, sous les rues animées de Paris. Cette culture 100% connectée est à l'origine du désir – ou plutôt du droit – de jouir d'une expérience utilisateur optimisée où que l'on soit. Par conséquent, la capacité d'être un travailleur véritablement mobile dépend de la connectivité directe au cloud à partir de n'importe quel appareil connecté à n'importe quel réseau. Bien sûr, la mobilité via Internet est possible depuis longtemps grâce à l'utilisation de la technologie VPN et du backhauling qu'il induit, mais le résultat obtenu jusque là donnait plus l'impression de regarder un vieux film en noir et blanc sur un nouveau téléviseur Ultra HD.

Le défi est que la mobilité est déjà là. Par conséquent, les entreprises qui ont eu le courage de s'engager pleinement dans la transformation doivent s'attaquer à ce problème en même temps qu'elles réorganisent leur catalogue d'applications.

Que nous réserve l'avenir?

Le puzzle de la transformation numérique commence à bien prendre forme pour beaucoup. Mais à quoi ressemblera-t-il dans quelques années?

Les grands pionniers de la transformation numérique pensent pouvoir se débarrasser des entraves imposées par leurs applications privées au cours de la prochaine décennie. Il pourront alors pleinement jouir de la liberté, de l'agilité et de la simplicité offertes par l'approche de connexion directe au cloud.

Le poète serbe Dejan Stojanovic a dit un jour: "La compétence la plus compliquée est d'être simple". Il avait raison. Et, pour certains dans le domaine de la transformation numérique, cela signifie un monde où le réseau d'entreprise n'existe plus, et où Internet devient le nouveau réseau d'entreprise. À terme, le réseau deviendra un simple moyen d'accès générique. La sécurité et la confiance deviendront des réseaux agnostiques et l'authentification sera centrée sur les joyaux de la couronne eux-mêmes et sur la personne qui souhaite les voir, et non sur les couloirs qui y mènent.

Pour que ce rêve devienne réalité, il faudra encore relever de nombreux défis. Un personnel concentré, passionné et talentueux sera nécessaire pour mener ce projet à terme. Chaque décision devra prendre en compte les questions de sécurité, de confiance et de conformité. Les relations avec les écosystèmes partenaires doivent être plus solides que jamais. Heureusement, il existe des solutions à tous ces défis.

Certains irréductibles diront bien évidemment que quelques aspects de l'infrastructure traditionnelle tels que le WAN privé auront toujours leur place aux côtés du cloud. Mais la grande majorité des entreprises partageront-elles cet avis? Lorsque ces organisations auront achevé leur transformation numérique, qu'adviendra-t-il du WAN tel que nous le connaissons aujourd'hui? Comment fonctionnera-t-il?

Ce n'est qu'après que le grand vent de changements, lorsque les organisations auront terminé leur transformation numérique que nous le saurons.


Marc Davis est ingénieur commercial chez Zscaler.



Blogs suggérés